Végétarisme et spiritualité

L'une des principales causes des malheurs de l'homme est son alimentation, car il se nourrit d'autres êtres souffrants.

Elle empêche de renoncer à l 'idée de supériorité qui est implicite dans ce comportement, ainsi qu'au goût. Et comme cela est injustifiable, beaucoup de ceux qui mangent les animaux montrent de la mauvaise foi en défendant leur tradition. Celui qui ne mange plus de viande, au minimum, pour des raisons sentimentales ou spirituelles..., est déjà sur la voie de l'illumination, par la compassion.

Jacqueline BOUSQUET Biologiste chercheur honoraire au CNRS

 

Article complet ici: Vegetarisme et spiritualitevegetarisme-et-spiritualite.txt (42.62 Ko)